Etude de cas - Case study

Et pourquoi pas là? – And why not here?

Bois_de_Ghlin

Juste au nord de Mons se trouve le bois de Ghlin. Du point de vue de l’étude de cas, il a tout: une zone Natura 2000, une voie ferrée (Bruxelles-Mons, probablement une dizaine de trains de passagers par heure), un axe routier avec un traffic intense (axe Mons-Ath); il est bordé de résidences, d’industries, de terrains agricoles, d’infrastructures récréatives… et il est finalement assez représentatif de la densité d’occupation des sols en Belgique.

Alors, comment la faune trouve-t-elle son habitat dans cette répartition? Quels sont les bruits qu’elle va tolérer? Plutôt le train ou plutôt le trafic routier continu? La zone Natura est-elle effectivement une zone calme?

La Région Wallonne a fait établir en 2006 des cartes de bruit des principaux axes de transport. On y voit que l’axe Mons-Ath a un impact non négligeable (évidemment bien moindre que celui de l’autoroute). La voie ferrée n’a pas été modélisée, ni les routes secondaires. Ces cartes de bruit sont dressées sur base d’un calcul qui prend en compte la topographie et le débit routier; les résultats peuvent aussi être ajustés pour correspondre au bruit réellement mesuré en certains points.

Carte_bruit_Mons

La zone Natura 2000 est définie comme zone “d’un grand intérêt biologique”. Elle abrite notamment une dizaine d’espèces d’oiseaux qui bénéficient d’un statut de protection. De manière générale, il faut savoir que les oiseaux sont les animaux les plus suivis par les zoologistes parce qu’ils sont représentatifs de la santé des habitats (s’il y a des oiseaux, selon toute probabilité le reste de la faune locale suit) et surtout parce qu’ils sont faciles à repérer (ils chantent).

Il semblerait que la zone située entre les industries et la réserve naturelle soit en cours de déboisement (vu depuis le train). Le grand bâtiment en L blanc est une grosse structure de type platforme logistique, avec les accès côté sud et peu ou pas d’activité côté nord.

La question qui demeure est si l’échelle du bois de Ghlin est compatible avec un recensement d’oiseaux suffisamment précis pour faire des recoupements intéressants entre les cartes de bruit et les cartes de peuplement. Dans les comptages classiques d’oiseaux, une unité spatiale est un carré de 1 km de côté. Les ornithologues utilisent une distance minimale de 250 m entre deux points d’écoute (où ils comptent les oiseaux à l’oreille) pour éviter de compter les mêmes individus plusieurs fois.

***

Just North of Mons is the Ghlin wood (top picture). From a study perspective, it has everything: a Natura 2000 zone, a railroad (the Mons-Brussels track, which has roughly ten passenger trains an hour), a traffic-heavy road (Mons-Ath); it is surrounded by residential zones, industries, agricultural land, recreational infrastructures… and it is indeed quite representative of the density of land occupation in Belgium.

(A bit of help with the annotations on the picture: étang = pond, axe routier = road, voie ferrée = railroad, réserve des Burettes = “Les Burettes” reserve)

So, how does the fauna find its habitat in this spread? What are the noises it can tolerate? The trains or the continuous road traffic? Is the Natura zone actually quiet?

The Wallonie region had noise maps established in 2006 for the main transportation axes. The map for the Mons region (second picture) shows that the Ath-Mons axis has a non-negligible impact (of course, still less than the highway). The railroad was not modeled; neither were the secondary roads. The maps derive from a calculation that takes into account topology and traffic fluxes. The results can be adjusted to match actual noise measurements done at certain locations.

The Natura 2000 zone is defined as a zone “of great biological interest”. It notably hosts about ten species of birds which enjoy a protection status. In general, one must know that birds are the animals most monitored by zoologists as they are representative of the health of habitats (if birds are present, chances are that the rest of the local fauna is there as well) and because they are easy to spot (they sing).

It seems that the zone between the industries and the nature reserve is being deforested (as seen from the train). The big L-shaped building is a large structure similar to a logistics platform, with accesses to the South and little to no activity to the North.

The remaining question is whether the scale of the Ghlin wood is compatible with a fine enough bird count to make interesting comparisons between noise maps and bird population maps. In classic bird counts, a spatial unit is a square of 1 km by 1 km. Ornithologists use a minimum distance of 250 m between two counting stations (where they stop and count birds by listening to them) to avoid counting the same individuals twice.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s